Des polonaises font du pole dance en pleine rue


En Pologne, trois jeunes femmes se sont rendues dans les rues de Lodz pour exécuter une démonstration de pole dance au milieu des passants. Elles espéraient ainsi briser l’image érotique de cette activité.

Ces trois polonaises sont belles, intelligentes et font du pole dance dans les rues de Lodz. En prenant d’assaut les panneaux de signalisation de la rue, elles espèrent faire changer le regard que le public porte sur leur activité.

Briser les stéréotypes liés au pole dance

En effet, cette danse est souvent réduite à son caractère érotique. Ces jeunes femmes sont donc sorties dans la rue pour montrer que le pole dance n’était pas un sport réservé aux clubs de strip-tease. Karolina Kicinska, étudiante en biotechnologie moléculaire à l’Université de Médecine de Lodz, Natalia Stanislawska, 27 ans, monitrice de pole dance et diplômée d’une école de Journalisme de Lodz ainsi qu’Iwona Drzymala prennent à cœur l’image péjorative dont est victime leur sport. « Les réactions des gens dans les rues étaient très bonnes, alors on s’est dit que c’est un moyen de populariser ce sport », explique Natalia Stanislawska à l’AFP. Ce n’est pas la première fois que ces trois femmes organisent une opération de ce type. Au printemps dernier, elles avaient également envahi les rues pour mettre en lumière le côté sportif de leur danse et non l’aspect sexy.

La pole dance, une danse adaptée en ville?

Pour exécuter cette démonstration en pleine rue, ces jeunes femmes portaient un shorty ainsi qu’un top rose pour attirer les regards. Le risque d’avoir un accident de voiture était donc bien plus élevé ce jour-là. Ces jeunes femmes ont utilisé les panneaux de signalisation pour danser. Seulement, elles reconnaissent que cette barre est bien moins confortable que celles utilisées en salle. Dans la rue, les barres sont beaucoup plus épaises que l’équipement en salle qui doit mesurer entre 40 et 50 mm. Ces panneaux sont également plus rugueux ce qui rend l’accroche plus difficile. « Du coup, on revient souvent avec pleins de bleus sur le corps », se plaint Karolina. Par ailleurs, les jeunes femmes n’ont pas eu de chance ce jour-là car, une patrouille de police passait non loin de la démonstration artistique et sportive des trois danseuses et a décidé d’écourter leur spectacle de rue en absence d’autorisation officielle.

Commentaires

Commentaires

Comments are closed.

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: